23 juin 2020

[Interview] de Sophie Gontcharoff et Anne Piot, auteures de l’ouvrage « Bien rédiger une note de synthèse et un cas pratique »

1/ La note de synthèse et le cas pratique sont des épreuves de plus en plus pratiquées dans les examens et concours, dans lesquels principalement ?

La note de synthèse, qui consiste à faire le point sur une problématique d’ordre général à partir d’un dossier documentaire, est présente depuis longtemps dans les concours de catégorie A de la fonction publique d’État comme le concours d’inspecteur des finances publiques ou d’inspecteur des douanes.

Les organisateurs des concours internes et des examens professionnels, de catégorie A comme de catégorie B, privilégient quant à eux des épreuves de note sur dossier résolument professionnelles : il est demandé aux candidats de se placer dans une situation professionnelle donnée et d’apporter des solutions opérationnelles à un problème précis. On retrouve ces épreuves, par exemple, dans les concours de rédacteur et d’attaché territorial (sous l’intitulé de rapport) et dans les concours internes d’attaché d’administration de l’État.

Depuis quelques années, on observe une tendance à la généralisation de ce format d’épreuves, y compris dans les concours externes. Le mouvement a été amorcé en 2015 par les concours d’officier et de commissaire de police avec l’introduction d’une épreuve de résolution de cas pratique. Une nouvelle étape dans la professionnalisation des épreuves a été franchie en 2020 :  la réforme du concours d’accès aux instituts régionaux d’administration a adopté le cas pratique comme principale épreuve d’admissibilité de ce concours interministériel de catégorie A.

2/ La méthodologie, un allié indispensable pour réussir sa note de synthèse ou son cas pratique ?

La note de synthèse et le cas pratique se situent aux antipodes de l’épreuve de contrôle de connaissances académiques. L’essentiel n’est pas de réviser un programme – le plus souvent inexistant dans ce type d’épreuve – mais d’acquérir une méthodologie pour analyser et synthétiser des informations. Il s’agit avant tout de structurer des idées et de les présenter clairement, à l’instar d’un document professionnel destiné à un supérieur hiérarchique.

Les candidats se heurtent à deux écueils principaux : le foisonnement des informations fournies dans le dossier documentaire et la durée de l’épreuve, qui ne laisse pas le temps nécessaire pour rédiger entièrement la copie au brouillon. Heureusement, des méthodes existent pour aider à gérer son temps et à structurer les idées dans un plan cohérent. De même, l’étape de la rédaction est grandement facilitée si on acquiert au préalable des réflexes en s’inspirant de ressources issues de l’administration (rapports officiels, notes administratives, etc.).

3/ Quels sont les axes principaux empruntés dans votre livre pour permettre aux candidats d’atteindre le niveau de qualité d’expression et de style requis par les correcteurs ?

La méthode proposée dans cet ouvrage fait le pont entre deux étapes essentielles de l’épreuve : la conception du plan et la rédaction de la note. Seul un plan bien structuré et suffisamment détaillé permet d’aborder sereinement la rédaction. Nous présentons donc en premier lieu les axes essentiels pour construire un plan cohérent, en proposant une démarche commune d’analyse des politiques publiques.

Une fois cette démarche intégrée, il est attendu du candidat qu’il démontre des compétences rédactionnelles, au-delà du respect des règles de grammaire et d’orthographe.

Pour l’y aider, l’ouvrage fournit une boîte à outils afin d’intégrer les codes rédactionnels en usage dans la fonction publique. Il propose notamment des exemples de formulations particulièrement utiles pour rédiger l’introduction, les titres, les développements. Des exercices et un sujet corrigé illustrent la méthode et permettent de s’y entrainer.

Nous espérons que chacun y trouve les clés pour éviter les pièges de ce type d’épreuve et pour acquérir la maitrise d’un style qui réponde strictement aux attentes des correcteurs.

Bien rédiger une note de synthèse et un cas pratique 
Adopter un plan qui facilite la rédaction – Connaître les subtilités du style administratif – S’entraîner pour éviter les pièges

Anne Piot, Sophie Gontcharoff